jeudi 4 septembre 2014

Notre cerveau, cet inconnu


Intrigué, depuis le début de mes études scientifiques, par le fonctionnement du cerveau humain et de son potentiel, j’ai été attiré par le thème du dernier film de Luc Besson, LUCY.
 
Une fois mis de côté la violence et le rythme des scènes d’action propres à nourrir le besoin d’adrénaline et le box office, il reste le propos sur l’accès à nos capacités cérébrales.
Une allégorie sur la capacité à percevoir l’environnement différemment, de façon plus complexe et plus intense. Imaginez que nous ayons conscience de toutes les informations que notre corps capte.

Les neurosciences ont démontré que nous avons une perception consciente très incomplète de ce qui nous entoure. 
D’après un psychologue américain, pendant que notre inconscient capte 11 millions d’informations, la conscience en traite 40. Cette partie inconsciente gère 200 000 fois plus de données que notre conscient. Pour éviter la surchauffe et une importante dépense d’énergie, l’inconscient prend en charge la majeure partie des décisions, en tenant compte de ce qu’il a déjà mémorisé.
Seules les informations nouvelles et importantes sont traitées par notre conscient.


Pour en savoir plus, voici 3 documentaires diffusés sur Arte :


Pour illustrer cette capacité de notre cerveau à percevoir et agir différemment, voici le témoignage de Corinne Sombrun, journaliste et shamane.  
Elle a collaboré, avec le Dr Pierre Etevenon et le Pr Pierre Flor-Henry, pour découvrir comment fonctionne le cerveau en état de transe shamanique.


Au cours des séances individuelles et pendant les formations, je constate aussi les manières dont l’inconscient modifie la réalité de chacun.
L’émotion que l’on vit influence ce que l’on voit et mémorise. 
Et de la même façon, ce que l’on pense profondément (ses croyances) filtrent ce que l’on perçoit dans le quotidien. Ces mêmes croyances influencent nos façons d’agir.

Avant de pouvoir exploiter plus de 10% de notre cerveau, il est déjà possible d’élargir les perceptions de son environnement en modifiant les mémoires stockées par l’inconscient. Notamment en se libérant de ses peurs et de ses conditionnements pour ouvrir ses horizons de perceptions, de pensées et de comportements

Faire évoluer ses schémas de pensées et ses émotions est la voie que je propose pour modifier sa vision du monde et améliorer ses attitudes vis à vis de ceux qui nous entourent.